Dernière étape à Varsovie

C’est au son du très improbable “Femme like you”

Isabelle Pologne
Dernière étape à Varsovie

C’est au son du très improbable “Femme like you”, sur RMF FM, que l’on arrive depuis Torun à Varsovie. Qui l’eût cru, Kmaro est diffusé sur les ondes polonaises, et que ceux qui en doutent aillent vérifier sur le site : www.rmf.fm (prononcer « vouvouvou ».rmf.fm)

Sur ces importantes considérations musicales, on gare la voiture sur un curieux parking en terre battue, au beau milieu de la vieille ville (stare miasto). Celle-ci, détruite pendant la seconde guerre mondiale, a été remarquablement reconstruite, et des façades multicolores, encadrent la place principale où se situe le Palais Royal. Au milieu de la place, se dresse la colonne de Sigismund Vasa, à admirer au coucher du soleil, quand les derniers rayons embrasent la statue du roi !

La place du marché se situe à quelques pas de là. Les maisons bourgeoises ont là encore des façades très finement travaillées ; elles méritent que l’on fasse le tour de la place le nez en l’air, au risque de (se faire) bousculer par des touristes cherchant une place sur l’une des nombreuses terrases de restaurants.

Les maisons bourgesoises de la place du marché

La vieille ville est entourée d’une enceinte de briques rouges et d’une barbacane (une sorte de forteresse à grosse tourelles rondes !) qui donne accès à un entrelacs de ruelles.

Une barbance, c’est ça

Monument du petit insurgé de 1944

Evidemment, Varsovie n’est pas qu’un joli centre historique coloré. Dès que le regard se porte à l’extérieur,on sent bien qu’à l’extérieur, c’est plus rébarbatif et que l’architecture est nettement plus massive et bétonné. Du coup le lendemain on emprunte la Voie Royale qui mène à la nouvelle ville (nowie miasto), et qui fait la transition en douceur.

Le stade, visible depuis la place

Une trabant !! Une vraie pièce de musée

Un vieux modèle de tramway

De nombreuses églises, d’édifices historiques et de bâtiments ministériels jalonnent celles-ci. On trouve par ailleurs de nombreuses enseignes, qui nous entraîne à faire un shopping imprévu à des tarifs très attractifs !

Au fil de notre promenade, on finit par tomber sur le colossal palais de la culture et de la science, un modèle d’architecture soviétique, héritage de l’époque communiste.

Varsovie me laisse un sentiment d’un je-ne-sais-quoi dérangeant. On n’est pas restés suffisament longtemps pour percevoir la “vraie” ville. Le centre historique est tout à fait charmant mais donne le sentiment de se promener dans un musée à ciel ouvert. Et le reste de la ville nécessite d’être “apprivoisé” pour pouvoir être apprécié….ce qui ne se fait pas en 2 jours.