Que manger au Québec ?

Le Canada réserve nombre de surprises culinaires… Ca tombe bien,

Isabelle canada
Que manger au Québec ?

Le Canada réserve nombre de surprises culinaires… Ca tombe bien, car on se dépense beaucoup là-bas. A table !!!

Le petit déjeuner : une subtile alliance de lipides et vitamines

….bref, le petit-déjeuner ultime ! Dans un décor naïf et coloré, les restaurants Cora proposent dans une atmosphère bon enfant des petits-déjeuners pantagruéliques ! Au menu : des toasts fondants, de délicieuses brioches la cannelle, des muffins, des crêpes, du sirop d’érable, le tout accompagné d’une montagne de fruits frais. Un de mes meilleurs souvenirs culinaires du Canada … et l’assurance de commencer la journée du bon pied !

Canadian Fast Food

“I love poutine” : quand on vient tout juste de débarquer au Québec, l’inscription sur les t-shirts prête à confusion… mais très vite tout s’éclaire ! La poutine, c’est l’authentique Canadian Fast Food. Un plat calorique, pas cher, idéal pour les étudiants et ceux qui ont une dépense énergétique de bûcheron. On en trouve aussi bien à Montréal que dans les campagnes les plus reculées. Du coup, il faut au moins en goûter une !

Mais alors, c’est quoi, la poutine ? Des frites bien sûr, avec du fromage en grains (une autre spécialité québecquoise) généreusement arrosées de sauce brune ….miam (?)….en tout cas, après, on est parés pour affronter les grands froids de l’hiver ….

Les fromages

Il existe bien des fromages au lait cru au Québec, mais ils sont peu nombreux, car la production n’est autorisée que depuis 10 ans. Pour en trouver, mieux vaut se rendre dans les petites épiceries spécialisées, ou sur le marché d’Atwater par exemple. Dans les supermarchés, on peut trouver de la mozzarrella en plaque, jaune, qu’on peut confondre avec de l’emmental si on est distrait :) .

Dans le genre insolite, on trouve du fromage en grains, du cheddar en fait, l’un des ingrédients principaux de la poutine. Surnommé “le fromage pouic pouic”, car cru, il grince sous la dent… une expérience délirante ;)

Les desserts

La tarte au sucre : De bonne qualité (donc faite maison), c’est un dessert à se damner. Industrielle, elle peut être une vraie déception. Une bonne adresse : l’auberge du Bateau à Tadoussac, avec ses tartes au sucre, crémeuses, fondantes….et à volonté …

Le gâteau de carottes De 4 à 5 étages en moyenne, surmonté d’un glaçage, le gâteau de carottes est moins lourd qu’il n’y paraît et il est surtout délicieux et parfumé. Au restaurant, il faut penser à lui laisser un peu de place pour le déguster à la fin du repas …

Les tartes aux framboises : Comme un apple pie, mais avec des framboises à la place des pommes. Vite, vite, rendez-vous à la ferme des Anges ou l’une des autres inombrables fermes de l’île d’Orléans pour quelques achats gourmands !

Au restaurant

Un concept inconnu en France, et très répandu en Amérique du Nord : “Apportez votre vin”. Donc, ne pas oublier de passer au “dépanneur” avant d’aller au restaurant pour choisir sa bouteille !

Pour se sentir dans la peau d’un vrai trappeur, on conseille :

Le mijoté de caribou sauce fruits rouges et pruneaux
Le mijoté de bison sauce orange,
2 délicieux plats dégustés sur le toit-terrasse du restaurant “Chez Anas” à Verdun.
High-Tech : L’iBurger de Montréal Plus geek tu meurs. Comme son nom l’indique, le concept de ce resto s’adresse :

aux fans de Steve Job
aux fans de Minority Report
et tous ceux qui ont toujours rêvé de passer commande directement depuis leur table tactile.
Pas donné, mais la cuisine est à la hauteur. Des burgers de luxe comme le sushi burger (tartare de saumon, avocat, mangue entre 2 galettes de riz) ou le burger gourmet (foie gras, oignons caramélisés, pain briochés).
Traditionnel : La tire d’érable

Consiste à faire bouillir du sirop d’érable puis à le verser sur de la neige. Et hop , une sucette au sirop d’érable. Spécialité hivernale, on en trouve néanmoins quelques stands dans les centre ville en été, pour mon plus grand bonheur..